1959

1959

lundi 23 juillet 2012

Les belles photos du Tour de France (32)

Tour 1973 : L'exploit !
Pour clore, provisoirement, cette série de belles photos du Tour de France, que choisir de mieux que le panache de Luis Ocana ? Franchement, je ne vois pas...
Photo parue dans le Miroir du Tour 1973.

dimanche 22 juillet 2012

Les belles photos du Tour de France (31)

1926 : L'Aubisque dans la boue.
Aujourd'hui, jour d'arrivée du Tour 2012, je choisis de rendre hommage aux glorieux anciens qui roulaient plus souvent sur des chemins de boue que sur des routes asphaltées.
En 1926, Lucien Buysse réalisait un grand exploit dans l'étape Bayonne - Luchon. En effet, il relégua le deuxième à plus de 20 minutes, ce qui n'était pas excessif pour l'époque, mais tous les autres concurrents avaient plus de deux heures de retard ! Bien entendu, ce Tour de France n'eut pas grand intérêt par la suite...
Photo parue dans le coffret "Archives photographiques du cyclisme : les vainqueurs du Tour".

samedi 21 juillet 2012

Les belles photos du Tour de France (30)

1961 : Maître Jacques
Ici au côté de Charly Gaul, Jacques Anquetil entamait en 1961 une série de 4 victoires consécutives dans le Tour. Il fut le premier à réaliser cet exploit.
Photo parue dans le coffret "Archives photographiques du cyclisme : les vainqueurs du Tour".

vendredi 20 juillet 2012

Les belles photos du Tour de France (29)

1954 : "Bravo, mon papa !"
Louison Bobet signe son deuxième succès dans la Grande Boucle. Sa fille, Maryse, le félicite lors de son arrivée au Parc des Princes.
Souvent Bobet posa en famille.

jeudi 19 juillet 2012

Les belles photos du Tour de France (28)

1968 : Le Hollandais... roulant
Première victoire batave en cette année révolutionnaire. Comme Jean Robic en 1947, Jan Janssen n'enfila le paletot jaune qu'à Paris.
Rendons hommage ici aux grands photographes qui nous permettent encore aujourd'hui de revivre les exploits des champions des temps anciens. Cette photo est signée Jean Jaffré, photographe au Miroir du cyclisme, qui réalisa tant de posters de ma revue préférée.

mercredi 18 juillet 2012

Les belles photos du Tour de France (27)

1981 : le retour du Blaireau
Après avoir dû abandonner en 1980 et laissé la victoire à Zoetemelk, Bernard Hinault reprend son trône. Il faut noter que lui aussi remporta son premier Tour de France en 1978.

mardi 17 juillet 2012

Les belles photos du Tour de France (26)

1957 : Le début d'un règne !
Pour son premier Tour, le jeune Jacques Anquetil réussit un coup de maître en le remportant. Ils sont peu nombreux à l'avoir réussi.
On remarquera la présence des 203  et des 403 Peugeot qui suivent les coureurs.

lundi 16 juillet 2012

Les belles photos du Tour de France (25)

1909 : A pied ! (bis repetita...)
Le Luxembourgeois François Faber gagna quant à lui l'étape Belfort - Lyon en franchissant la ligne d'arrivée à pied. Il fut le premier étranger à remporter le Tour. Depuis, il y en eut d'autres...

dimanche 15 juillet 2012

Les belles photos du Tour de France (24)

1964 : A pied !
On se souvient du Tour de france 1964 pour le duel entre Anquetil et Poulidor. 
J'ai trouvé cette photo, parue dans Miroir Sprint, de l'arrivée à Perpignan du Breton Jean Gainche. Il sprintait... à pied pour la 89ème place !

samedi 14 juillet 2012

Les belles photos du Tour de France (23)

1978 : Fainéant ?
Celle-là, il paraît qu'ils l'entendent parfois les Géants de la route... Le commentaire se suffit à lui-même, non ?
Pour compléter ce commentaire, je me permets de reproduire ci-dessous l'avertissement que les auteurs écrivent en préambule du bel ouvrage "Légendes du cycle" paru aux éditions Vent d'Ouest :
Je n'ai rien à ajouter...



Un livre à offrir ou à... s'offrir !











Tant que j'y suis, j'en profite pour signaler la présence en kiosque, s'il en reste, du beau supplément que la revue "So foot" consacre au vélo :
Je n'ai pas encore eu le temps de le lire mais s'il est du même jus que celui de l'an passé, je le recommande !

vendredi 13 juillet 2012

Les belles photos du Tour de France (22)

1911 : Les temps héroïques
1911, fut le Tour de Gustave Garrigou, surnommé L'élégant" que l'on voit en action sur cette photo extraite du coffret "Archives photographiques du cyclisme : les vainqueurs du Tour de France".
Ce Tour 1911, vit la première apparition des Belges dans le Tour de France. 
La guerre des marques de cycles atteignit cette année-là son paroxysme : clous, bastonnades, tricheries furent le lot des coureurs ! Il y eut même des tentatives d'empoisonnement...

jeudi 12 juillet 2012

Les belles photos du Tour de France (21)

1960 : Encore une histoire de descente et de... chute !
Le Tour de France semblait promis à Roger Rivière. Malheureusement, une chute dans la descente du col de Perjuret l'élimina. Sa carrière de coureur cycliste s'arrêta là : triste destin.
Cette photo fit le Une du "Miroir des sports", le concurrent du Miroir Sprint.

mercredi 11 juillet 2012

Les belles photos du Tour de France (20)

1971 : La descente
Si un Tour de France se gagne en montée, il peut parfois se perdre en descente.
Ainsi, en 1971, Ocana semblait avoir course gagnée quand il chuta dans les Pyrénées. Quelques jours plus tard, Merckx, nouveau maillot jaune fait preuve de prudence dans la descente de l'Aubisque.
Cette photo parut en quatrième de couverture du magazine "Sport" qui prit de manière éphémère la suite du "Miroir Sprint".

mardi 10 juillet 2012

Les belles photos du Tour de France (19)

1987 : Il y a 25 ans déjà...
Jeannie Longo remportait le Tour de France "féminin"...
...et Stephen Roche le Tour de France "masculin" (son fils court le Tour 2012).
Le 10 juillet 1987, Roche remportait un contre-la-montre qui allait de Saumur au Futuroscope, Charly Mottet endossait le maillot jaune.
Ce jour-là, naissait Marie-Julie. Je lui ai déjà souhaité un heureux anniversaire...

lundi 9 juillet 2012

Les belles photos du Tour de France (18)

1968 : Le pont du Bonhomme
Lors de la septième étape de ce Tour de France, Lorient - Nantes, le jeudi 4 juillet, les coureurs ont franchi le Blavet entre Lanester et Kervignac peu après le départ.
Ce fut l'Italien Bitossi qui remporta l'étape sur le vélodrome Petit-Breton à Nantes.
Petit garçon, j'empruntais parfois ce pont lorsque nous devions nous rendre à Lorient. Avant qu'il ne fut reconstruit, j'avais toujours une petite appréhension quand la voiture roulait dessus à cause du bruit que faisaient les lattes de bois qui couvraient la chaussée. Au milieu des années 1970, ce pont fut "réformé" et remplacé par un ouvrage plus moderne.
On peut encore voir les deux piles du premier pont ornées l'une par une statue du Bonhomme et l'autre par une de la Bonne Femme.
On prétend que le nom de ce pont viendrait d'une roche située en bord du Blavet qui aurait la forme d'un... bonhomme.

dimanche 8 juillet 2012

samedi 7 juillet 2012

Les belles photos du Tour de France (16)

Tour 1953 : Un breton peut en cacher un autre...
Jean Robic sans casque ! Remarquable ! A l'époque les motards non plus ne portaient pas de casque.
Mais un autre Breton triompha de ce Tour 1953 : j'aurai l'occasion d'y revenir.

vendredi 6 juillet 2012

Le Tour de France à Epernay, c'était aujourd'hui !

Une petite vidéo souvenir et hommage à Madame Yvette Horner qui n'était pas dans la caravane aujourd'hui...

Les belles photos du Tour de France (16)

2012 : La caravane publicitaire
Ce vendredi 6 juillet 2012, départ de l'étape Epernay - Metz.
 Nous avons fait le déplacement dans la capitale du Champagne. N'ayant pas d'invitation, nous avons dû nous contenter d'assister au spectacle du passage de la caravane publicitaire qui est un élément essentiel du folklore du Tour de France ( et de son financement) puis de la "préparation" des équipes qui arrivent en bus sur la place prévue à cet effet. Mais même au départ, le spectacle de la course elle-même ne dure pas une minute !

jeudi 5 juillet 2012

Les belles photos du Tour de France (14)

1966 : L'Aimar du diable...
Ce titre est celui donné par Antoine Blondin à l'une de ses chroniques du Tour 1966 (Celle du 14 juillet 1966 exactement.) et elle est parfaite pour ce Tour car si Poulidor mène sur cette photo, il sera encore battu, par le jeune Lucien Aimar cette fois avec la bénédiction de... Jacques Anquetil !
Le diable se prénomme-t-il Jacques ?

mercredi 4 juillet 2012

Quatre-vingtième sortie 2012 : un petit air de grandes vacances...

Voilà près deux mois que je n'avais pas fait de grande sortie, alors j'ai profité de cette belle journée pour m'offrir 220 kilomètres de balade dans la Marne et l'Aube.
Je n'étais pas trop décidé ce matin à en faire autant car la météo annoncée n'était pas terrible. Mais pour moi, le vélo c'est comme le chocolat, j'entame la tablette, juste pour déguster un carré... Et puis j'en avale un deuxième, un troisième et toute la tablette y passe !
J'ai donc pris la route de Sézanne puis j'ai roulé sur la plaine de Champagne sur des routes que je fréquente peu mais qui, contrairement à ce que l'on pourrait croire, ne sont pas dénuées de charme, surtout avec ce beau soleil qui m'accompagne...
Eglise de Courcelles
Les petites églises servent de point de repère au voyageur, tant  le terrain est plat.
D'autres plus monumentales sont intéressantes par leur construction. La charpente de ce caquetoir (?) est presque une oeuvre d'art.
Quand le porche, dans sa simplicité, en est une (oeuvre d'art).

Tout comme d'ailleurs la porte latérale de cette église de Faux Fresnay (si mes souvenirs sont exacts...)
Ce pin dans la plaine fait également une fort belle sentinelle !
Malgré tout, face au vent, le temps peut sembler long  au cycliste solitaire. Un peu de lecture suffit parfois à me distraire...
Arrivé au village de Trouans, où trône ce beau tilleul, je décide de prolonger vers Sompuis où je dois pouvoir retrouver la tombe d'un homme célèbre.
 Ce qui me permet de compléter au passage ma collection de plaques de cocher avec  celle-ci : Magnifique, non ?
 Un vieux commerce aujourd'hui fermé offre encore quelques enseignes garanties d'époque !
 Le Cacolac existe-t-il encore ? (Et le Pam-Pam, hein, le Pam-Pam ?)
Cette réclame me laisse par contre dubitatif : Ricard + Denkadog = repas complet ?). Cela s'appelle manger dans un verre, non ?
Mais je continue ma route (la D98), hélas je dois faire demi-tour, je n'ai pas envie de me faire tirer dessus...
Sompuis, c'est là-bas, au bout de cette route.
Dois-je rentrer tout de suite ?
Non, je décide de faire le détour par...
Oui par le col de Laval : le premier col de la série de Lolo !
Mais avant d'arriver au sommet de cette randonnée, je continue mon tourisme sacré.


N'est-elle pas belle la croix de Grandville ?
A la sortie de Lhuître, cette girouette m'indique que bientôt j'aurai le vent dans le dos.
Avant de grimper vers le col de Laval, je décide de m'arrêter pour un petit casse-croûte (il est près de 14 H 00). Et je choisis l'ombre des arbres qui entourent la petit chapelle de Sainte Tanche : je n'ose imaginer que des parents aient pu prénommer (même au Moyen-âge ou avant...) leur fillette ainsi !
Le pique-nique fut vite expédié car je fus moi-même la proie d'une nuée de taons affamés. (Sainte taOnche, veillez sur moi !)
Les murs de cette petite chapelle sont constellés de graffitis comme ce Lemaur qui a écrit son nom au début du 20ème siècle !
Dans la traversée du village du Meix Thiercelin, un aménagement me met en joie. Enfin, ils ont trouvé une idée pas trop enquiquinante pour les cyclistes, ni pour les automobilistes respectueux du code de la route.
Ici pas de "gendarme couché", pas de "coussins berlinois", pas de "STOP" au milieu de nulle part, pas de chicane à la c.. !
NON, si les voitures entrent dans le village à une vitesse supérieure à 50KM/H, le feu tricolore se met au rouge et le monsieur (ou la dame) dans la voiture est obligé(e) de s'arrêter : j'ai constaté que cela marche !
Eglise d'Humbauville
 Avant d'arriver à Sompuis, je continue à m'intéresser à l'art religieux...
Entrée d'Humbauville
Mais, même là...
...c'est vers l'église que je me dirige.
Plus précisément vers le cimetière qui l'entoure.
Mais je trouve pas la tombe de Géo Lefèvre !
Des noms attirent mon attention : que celui-ci dut être difficile à porter... Mais de Géo Lefèvre point !
Le cimetière est petit pourtant et je repars bredouille sans même avoir photographié la plaque de la rue Géo Lefèvre ! Je n'évoquerai donc pas ici l'inventeur du Tour de France pour l'instant...
Déçu, je prends la route du retour où la moisson a commencé. Il a intérêt à avoir la télé dans sa mois' bat' le paysan qui récolte sur ces surfaces gigantesques...
Après Sommesous où je récolte une nouvelle plaque de cocher, je remarque que...
...le ciel se couvre vers les coteaux de la Brie.
Juste le temps de quitter mes lunettes de soleil et d'enfiler un vêtement de pluie et je me fais...
...rincer, encore une fois !
Et même deux fois ! Car après une accalmie, un deuxième orage gronde et...
...mouile, c'est la fête à la grosse nouille ! 

 Mais cela s'arrête assez vite, juste le temps d'être trempé... et j'en profite malgré tout pour augmenté ma collection de quelques plaques de cocher, à Broussy le Petit


...et à Reuves, me voici en terrain connu !










Et pour finir, l'humidité de mon appareil photo donne au marronnier de La Rue le Comte un flou presque artistique (mais non volontaire).
Quand je suis rentré à 19H20, j'étais presque sec...