1959

1959

jeudi 29 avril 2010

Début de saison...

Si j'ai moins sorti l'appareil photo que l'année dernière, il est toujours dans la sacoche et je l'utilise malgré tout... Je vais donc reprendre ici le fil des 50 sorties que j'ai déjà effectuées en 2010.
L'hiver fut rude, les routes souvent impraticables. Ce jour-là, je me souviens avoir grimpé la bosse d'Orly sur Morin à Rebais à pied !

Il devait être possible de patiner sur les étangs par contre. N'existerait-il pas un pédalo à glace ?
C'était aussi l'époque des décors de Nöel, comme cette crèche installée près de l'église de Bezalles, plus jolie que certaines décorations de maisons... (De plus en plus, ces décorations restent sur les maisons toute l'année ? En plus d'avoir mauvais goût, certains sont paresseux...)
Tant qu'à faire, je préfère ce genre de décor. On peut même le peindre en rouge avant Noël, et hop, quel joli Père Noël !
Laurence s'entraîna fort ! En effet, elle se préparait pour l'ascension du Mont Ventoux, prévu pour avril ! Aussi n'a-t-elle pas lésiné sur les côtes. Ici elle grimpe dans le vignoble de Champagne près de Nogent l'Artaud.
Et il nous faut, Pascal et moi, préparer Bordeaux Paris randonneurs.
Avec un programme personnalisé et spécifique pour l'ami Pascal: le régime sans selle !
Pour la préparation du Bordeaux Paris, nous avons déjà réalisé de grandes randonnées.
Nous aimons donner à ces sorties des noms originaux, poétiques... La première que nous fîmes, le 2 mars, nous la nommâmes...
... Mais non, je rigole, malgré toutes ces affiches qui jalonnèrent cette belle randonnée, nous l'appelâmes "La Seine et Marnaise". Après tout, elle est peut-être Seine et Marnaise la jeune fille de la photo. A quelques semaines près, nous aurions pu l'appeler "La Frank Ribéry"...
Donc, ce fut un premier voyage de plus de 150 kilomètres à travers notre joli département.
Et un pique-nique hilare (nouveau concept ! ) au bord de...
... la Seine .

Notre deuxième grande randonnée, la randonnée du bas de l'Aisne, nous mena, comme son nom l'indique dans le sud de la Picardie, pour un périple de 200 kilomètres environ.
Par le bois de Belleau et...
... et les ruines du château de la Ferté Milon...
... où nous fîmes notre traditionnelle pause "houblonnière" ...

J'ai également participé le 27 mars au Brevet de Randonneurs Mondiaux de 200 km organisé par l'Audax Club Parisien. Le temps fut fort mauvais. Aussi n'ai-je pas sorti l'appareil photo durant le parcours. Mais à l'arrivée, j'ai tenu à rendre hommage aux bénévoles qui encadrent ce type de randonnée.
Et, en plus, cette année, il y avait un délicieux buffet offert par l'ACP pour fêter le BRM 200 n° 300 000. Brevet qui fut décerné à un cyclo émérite et Breton, Hervé Le Du.Ce fut aussi l'occasion d'admirer des machines originales, comme ce vélo couché fabriqué par le cycliste qui le pilote. Pour faire simple, c'est un vélo "normal" coupé en deux, la roue arrière venant à l'avant, la roue avant à l'arrière. Le siège est installé entre les deux parties. L'originalité vient du fait que c'est la roue avant qui est motrice. Il n'y a pas sur ce vélo de longue chaîne qui part du pédalier, à l'avant du vélo couché, jusqu'à la roue arrière. (Je ne sais pas si j'explique bien ?).
Il y avait aussi une patinette, mais je n'ai pas eu le réflexe "Clic-clac, Kodak". ce sera pour une prochaine fois.

Et j'ai glané durant ces 4 mois d'autres clichés plus ou moins originaux...
La centrale atomique de Nogent sur Seine (BOUM !!! C'est pas drôle, je crois l'avoir déjà faite celle-là...)
Le parc éolien de Château Thierry qui fonctionne maintenant.
La découverte de bons produits de notre terroir, comme ces délicieux yaourts que l'on peut acheter à la ferme mais aussi dans certains supermarchés de la région.

Et pour finir, quelques plaques de rues qui n'avaient pas attiré mon attention en 2009:
Celle-là, elle me rappelle un ancien ministre de l'Intérieur (Non, non pas celui qui voulait utiliser un Kärcher, un autre bien avant...)
Celle-ci, en plein Emirat de la Brie.
Et sans doute la dernière ville où l'on honore la mémoire du Petit Père des Peuples... Cette rue se trouve à Essomes sur Marne. Il s'agit peut-être d'un homonyme ?

mercredi 28 avril 2010

Mon cher Canard...

Un petit dessin vaut mieux qu'un long discours... Il est paru ce mercredi dans "le Canard enchaîné". Il porte la signature d'Escaro.
Et aujourd'hui, le dernier numéro de Siné hebdo est publié... j'aurais du en faire un peu de pub l'année dernière : aujourd'hui il est trop tard !

mardi 27 avril 2010

Quarante-huitième sortie 2010

Et oui, c'est déjà ma 48ème sortie de cette année 2010 et plus de 3000 kilomètres parcourus depuis le 1er janvier ! Avant de revenir sur ce début de saison très froid, je commence par cette belle randonnée que nous avons faite aujourd'hui avec Pascal et Patrick vers la Picardie.
Après un pique-nique frugal au bord de l'Automne...
... (c'est le nom de cette jolie petite rivière !)...
(Heureusement, nous n'avions pas besoin de téléphoner !)
... nous sommes arrivés à Pierrefonds et son magnifique château sous un soleil estival.
Bien entendu, nous nous sommes désaltérés avant de reprendre le chemin de la Ferté Gaucher par de charmantes petites routes qui sillonnent l'Oise, l'Aisne et la Seine et Marne. Enfin charmantes elles le seraient plus si les revêtements étaient un peu plus... confortables ! A croire qu'il n'y a aucun petit chef de la DDE (On devrait peut-être se cotiser pour leur offrir des vélos... oranges ?) ni aucun élu local qui fait du vélo ? (Ils préfèrent les Mercédès de fonction avec chauffeur ou quoi ????).
Le magnifique château de Pierrefonds, donc, qui après avoir mis des siècles à devenir une ruine, fut restauré à partir du XIXème siècle par l'architecte Viollet le Duc sur ordre de l'empereur Napoléon III. (Il ne fut pas seulement Napoléon le Petit comme l'appelait Victor Hugo...)
De Pierrefonds vers Compiègne, il existe une magnifique piste cyclable qui rejoint Compiègne à travers la forêt: Superbe ! Et bien ça yest, je l'ai trouvé l'élu ami du vélo... Mais après il devait être fatigué ou bien n'avait plus de temps pour s'occuper des routes, ou plus de sous, ou bien il a été battu à l'élection suivante... ou bien il est parti aux Maldives avec Jeannie Longo, en pédalo (Non, je rigole...).
Mais aujourd'hui pas de piste cyclable, mais un retour par le Belleau Wood... ce bois qui vit mourir au début de l'année 1918, des milliers de petits gars venus d'Amérique et d'Allemagne faire la guerre dans la jolie campagne picarde ! Cruel destin.
Mais notre retour fut joyeux malgré une petite fringale de l'ami Pascal qui dut s'arrêter à l'épicerie de Bellot devant laquelle il dévora un demi paquet de Prince de Lu. Et c'est devant une bonne bouteille de Champagne (et même deux) que avons fêté dans la joie et la bonne humeur la première grande randonnée (plus de 180 km !) de Patrick... Plus c'est long, plus c'est bon !

lundi 26 avril 2010

Le retour !


Comme promis, je reviens avec ce nouveau blog. Depuis quelques semaines j'y pensais mais je voulais un titre, drôle, original... et puis, tous les noms que je pouvais trouver avec des jeux de mots, des contrepéteries, des clins d'oeil (et même des clins d'yeux !) au vélo, toutes mes bonnes idées étaient déjà utilisées : Méli-vélo, Véli-vélo, Vélorutionnaire... j'en passe et des bien pire ! Et ça m'énervait !!!
Alors, en désespoir de cause, je recycle le nom de mon vieux blog :
Mon Tour de France 1959 "la suite".
Voilà, je recommence ! Sans doute avec moins d'assiduité que l'an passé mais toujours avec la même passion pour le vélo.
Demandez le programme !

Bordeaux-Paris randonneurs en juin 2010, avec l'ami Pascal.

Deux brevets de Randonneurs mondiaux au départ de Noisiel: un 300 km en juin (On part à la nuit tombante) et un de 1000 km qui nous mènera vers Belfort le week-end du 14 juillet.

Des vacances à vélo en juillet août avec Lolo qui devraient nous mener dans les Alpes puis vers l'Aveyron.

Et puis en 2011, une Flèche Vélocio le week-end de Pâques (je vais enfin pouvoir la faire cette Flèche !) et en août, Paris-Brest-Paris avec tout au long de cette année 2011 les BRM qualificatifs (BRM 200, 300, 400 et 600 km et sans doute un 1000 pour le plaisir !). Et pourquoi pas une Etape du Tour ?

Le menu est copieux... et les photos seront nombreuses !
Mais il me faudra d'abord raconter ici mes "aventures cyclistes" depuis le début de cette année, je le ferai dans les jours à venir.
Dans ce blog, j'aimerais aussi partager mes archives vélo. En préparant mon Tour de France 1959, j'ai en effet découvert les magazines sportifs du temps jadis et leurs superbes photos.
Quant à la fin de ce blog, cette fois je ne donne pas de date : ce sera un blog éternel !